Just… Biographer

October 22, 2011

Leo Apotheker My Life Just Biographer

Dear Audience,

It appears that many of you are on the wrong path, as you are searching for:
“Leo Apotheker Caroline Olsen wife
“Leo Apotheker Caroline Olsen mistress
“Leo Apotheker Caroline Olsen couple
I believe that we have to redefine our collaboration.
Let’s start from the very beginning.
Biographer – someone who writes a biography of someone else.
From a general standpoint, to all of those who doubt – thanks for stopping by, the door is right behind you – I have work to do.

Arrogantly Yours,

my signature

At the Friendship Cafe with Liliane Apotheker

October 2nd, 2011

Leo Apotheker | My Life

Scroll to bottom for English translation

Liliane,

If today looks like yesterday, something is wrong. – Paulo Coelho

Pourquoi la haine ?
Rien à voir avec ma religion, j’espère ? Votre projet de vie perdrait tout son sens et sa sincérité…
Laissons les religions du monde à la porte, pour éviter les malentendus.
Mon amitié, mon humanité et mon ouverture d’esprit vous invitent à prendre un café.

J’aimerais comprendre… Toute cette hostilité…
Est-ce parce que je suis une femme ?
Oui, je suis une femme mais pas celle que vous pourriez imaginer.

Liliane, il faut une femme pour offrir une chance à la paix.
Les hommes ? Tapez ‘Leo Apotheker’ dans Google…
Loin des yeux de Léo, si votre cœur n’a pas encore complètement gelé.

Liliane, votre accueil glacial est celui de… la Reine des Neiges; celle du conte de Hans Christian Andersen.

Je vais vous raconter une histoire, mais avant cela, je voulais vous dire comment je suis arrivée à vous, un jour d’hiver.
L’hiver 2007/2008; un voyage d’affaires à Las Vegas durant lequel mon côté extraterrestre m’a fait réaliser que je ne trouverai pas toutes les réponses à mes questions dans l’allée Dietmar Hopp à Walldorf…
Mon intuition m’a conduit directement vers vous. Elle n’avait pas tort.

Ma toute première invitation – ma carte d’amitié, pour Hanukkah 2009.
Mon passage en coup de vent à Lyon en février dernier.
Mon absence à Cracovie en juillet; mon cœur a refusé ce voyage.
L’amitié n’est qu’un mot, jusqu’à ce qu’on lui attribue un contenu…
J’ai besoin du temps pour réfléchir à votre définition de l’amitié, écrite dans une langue que j’ai du mal à comprendre.

Et voici l’histoire; la mienne, mais aussi la vôtre :
Quand ma mère a connu mon père pendant ses années d’études, ils avaient tous les deux moins de 20 ans.
Elle ne pouvait pas savoir qu’elle allait épouser un futur homme politique, brillant et ambitieux.
Pendant toute mon enfance et adolescence, j’ai entendu de sa part “Ton père n’est jamais là, il ne pense qu’à sa carrière.”
Elle, elle était là. Elle était là, parce qu’elle a démissionné de son rôle; sur la scène et dans les coulisses. Son rôle de… First Lady. Laissant l’homme seul, contre tous les vents et les marées…
Tout comme vous…

Je vous raconterai la suite un jour. L’essentiel a été dit.

Liliane, vous êtes l’unique responsable de ces parenthèses qui se referment brutalement et sans pitié, l’une après l’autre,
dans la vie de Léo et par conséquent, l’unique responsable de ces innombrables dégâts qui précédent, qui accompagnent et qui suivent les événements.
Il y a un demi-siècle, l’histoire du monde a blessé à jamais un enfant. 20 ans plus tard vous avez accepté de porter son nom, tout en vous enfermant, en solitaire et pour la vie, dans la bulle de glace de votre monde imaginaire.

Comment la Reine des Neiges pourrait être une “merveilleuse personne” ?
Appelons cela un grand écart entre le rêve et la réalité.

Mes sincères amitiés,

my signature

Caroline Olsen blog

Liliane,

If today looks like yesterday, something is wrong. – Paulo Coelho

Why so much hatred?
Is it my religion? I hope not. Your project of a lifetime would then lose all its meaning and value…
Let’s leave world religions at the door step in order to avoid misunderstandings.
My friendship, my humanity, my open spirit invite you for a coffee.

I would like to understand… this hostility…
Is it because I’m a woman?
Yes I am a woman but not the one you think I am.

Liliane, it takes a woman to provide an opportunity for peace.
Men? Google “Leo Apotheker“…
Far from Leo’s eyes, if your heart hasn’t turned to ice.

Liliane, you are as cold as the Snow Queen… in Hans Christian Andersen’s fairy tale.

I am going to tell you a story, but prior to that I would like to tell you how I came to you on that winter day,
in the winter of 2007/2008; a business trip to Vegas where my extraterrestrial nature told me I wouldn’t find all the answers to my questions in Dietmar Hopp Alley in Walldorf…
My intuition rightfully drove me to you.

My very first invitation – my friendship card for Hanukkah, in 2009.
My quick visit to Lyon last February.
My absence in Cracow in July. My heart refused to travel that road.
Friendship is only a word until it’s given a meaning…
I need time to reflect on your definition of the word, written in a language I find difficult to comprehend.

And here’s the story; mine, but yours also:
When my mother met my father in college they both were barely 20 years old.
She did not know then that she was about to marry a brilliant and ambitious politician.
During my childhood and adolescence I would hear my mother say “Your father is never home. All he thinks about is his career”.
And she was there, always, because she had given up her role, on stage and backstage… her commitment to being a First Lady. Leaving that man alone, fighting so many battles. Doesn’t that sound familiar to you?

I will tell you more someday but now you know the main part of the story.

Liliane, you are responsible for all those chapters in Leo’s life which – one by one – close abruptly in without mercy.
You are responsible for the harm caused.
Fifty years ago, world history wounded a child forever. Twenty years later you accepted to carry his name, while retiring – alone and forever – in the “glacier” of your imaginary world.

How could the Snow Queen be a “marvelous person” ?
Let’s call this the gap between dream and reality.

Sincerely yours,

my signature