Le Mauvais Homme

Le 21 mars 2013

The man in the wrong…

The world has condemned the businessman.
They should have condemned the man instead.
Celui qui a barré la route à Leo Apotheker le businessman c’est Leo Apotheker l’homme.
Le président doit être un être humain, avant de pouvoir être président.

Leo Apotheker My Life

A word from Charlie Chaplin to Léo…

You need power, only when you want to do something harmful, otherwise love is enough to get everything done.

Léo Apotheker | My Life devait être l’histoire de la vie d’un homme.
Un homme qui n’a pas le courage d’être un homme…

Le mauvais homme…

Mais comment m’refaire
Comment rev’nir en arrière
Rentrer dans le ventre de ma mère
Et refaire mon entrée…

…Chez les hommes
Où je ne suis qu’un mauvais homme
Qui n’a rien fait de bien en somme
Qu’on effac’rait d’un coup de gomme

Le mauvais homme, qui a fait tellement de mal autour de lui…
Un “homme” pour qui la vie d’autrui n’a aucune valeur. L’opposé d’un héros…

Le 23 janvier 2012, j’ai écrit à Léo :
La semaine prochaine, je vais discuter la forme du livre.
Je n’aime pas cette idée de l’éditeur, de tourner l’histoire dans le sens “ma vie”.
Par contre celle de présenter ton histoire sous forme d’un essai plutôt qu’une biographie me plaît bien.

J’avais tort…
Trop tard ?
Tard, certes, mais pas trop tard.
Pourquoi cette remise en question maintenant ?
Quelqu’un a sonné à “ma” porte. Quelqu’un d’inattendu.
Quelqu’un qui a décidé qu’il est temps que les choses changent. Pour le meilleur.
Quelqu’un qui est venu vers moi de loin, de très loin.
Qui a mis sa vie entre parenthèses pour un temps; le temps qu’il faudra.
Qui a plongé dans l’histoire. Mon histoire.

Puis, l’éditeur a ajouté un mot. Un mot qui sonne juste, trop juste.
Léo Apotheker ne sera jamais un héros.
L’histoire, doit être la mienne. My life.
Le nouveau rôle de Léo Apotheker dans l’histoire ?
Le mauvais homme…
Ce n’est pas vraiment un rôle secondaire…
Il a déteint sur 19 ans de ma vie plus tout ce qui reste à venir. Il a pris ce droit sans mon consentement.

Changer de scénario maintenant n’est pas sans conséquences.
Malgré cela, j’ai décidé de le faire.
Je n’ai plus rien de bon à dire sur la créature inhumaine de Léo Apotheker.
Il était temps, je crois.
Ce n’est pas important qu’est-ce qu’il a fait ou qu’est-ce qu’il aurait pu faire de bien, professionnellement.
Humainement, il n’existe pas. Toutes ses routes s’arrêtent là.

La date initialement prévue pour la sortie du livre – le 18 septembre 2013 – n’a plus d’importance (*).
(*) Mise à jour en août 2013 – Rendez-vous le 18 septembre 2013, comme initialement prévu.
Le livre sortira en novembre. A peine deux mois plus tard.
Uniquement la version française sortira en 2013. La version anglaise suivra.
Une fois le site ajusté au nouveau scénario, tout se passera dans une seule langue, en français.
La France, la Suisse, la Belgique, le Canada et toute la francophonie à travers le monde en profiteront avant les autres.
Je sais, ce sera toujours la minorité par rapport à l’audience anglophone qui suit l’histoire.
Je dois gagner du temps…
Pour le livre et pour ma vie.

Leo Apotheker by Michel Sardou.
This is perfect. Une fausse note… le rhum.

Merci Michel !

my signature

An Hour with Jacques Attali

Jacques Attali by Fred Dufour
Jacques Attali by Fred Dufour

Monsieur Attali,

Je me suis noyée dans ma 13ème tasse de thé, en pensant très fort au fait que je devrais me sentir honorée…
Vous avez accepté mon invitation.
Merci.

Mais voyez-vous, il y a quelque chose qui ne sonne pas juste.
C’est comme si mon oreille de violoniste entendait de loin une cacophonie.
Il est important d’être au bon endroit, au bon moment…
J’ai comme l’impression que nous avons laissé ce bon moment s’échapper.
Je vous ai probablement invité trop tard.
Je regrette. Sincèrement.

N’ayez aucun doute, mon état d’esprit est ouvert à 360 degrés.
Vous êtes un homme intelligent. Très intelligent.
Je sais, j’ai compris que les efforts de Liliane pourraient rendre antisémite même un mort.
Cela ne peut pas m’atteindre. Je suis plus grande que cela.
Je suis une extraterrestre, Monsieur Attali.
Je l’ai d’ailleurs dit d’entrée à votre ami Léo. Sauf que lui, il n’a pas été assez intelligent pour le comprendre. Question de QE.

On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux.

Votre ami et le « héros » de mon livre, Léo Apotheker…
Il a ramassé tous les Oscars ces derniers temps. Vous le savez bien.
Sauf qu’il y a des médailles qui vous clouent au sol… Pour l’éternité.
Le dernier de ses trophées ? Celui d’un mec qui n’a pas de couilles…

C’est ben platte. Excusez, c’est en québécois.
Je prépare le tapis (rouge très pale) pour l’apparition de votre ami à Montréal, en mai.
Je crois bien qu’il vaudrait mieux annuler ce voyage…

Vous savez à quoi je pense ?
A toutes ses années d’école où on lui a fait écrire en boucle

Ce n’est pas moi,
Ce n’est pas moi,
Ce n’est pas moi…

Des pages et des pages de « Ce n’est pas moi »…
A 60 ans, le rebel a décidé de devenir un ange…
Sauf que ce n’est pas aussi simple…
Le déguisement ne suffit plus.
Peu importe comment il s’habille, la foule voit à travers…
La foule voit juste un mec qui n’a pas de couilles…

J’aurais adoré pouvoir compter sur vous pour lui montrer le droit chemin…
C’est cela l’amitié… Non ?
Je crois bien qu’il est trop tard…

Comment je me sens, en tant que l’auteur de Léo Apotheker | My Life ?
Sa conscience qui a lamentablement échoué ?
Une maman qui n’a pas su protéger son enfant ?
Une femme qui a tout pris dans la gueule de la part d’un mec qui n’en est pas un ?
Comment je me sens ?
D’un côté, comme celle qui n’a rien à se reprocher. De l’autre, comme celle qui n’a pas encore dit le dernier mot…
C’est à lui de se sentir comme une merde.

Cordialement,

my signature